Bureau du CPPR

Qui sommes nous ?

 

A l’initiative de ce projet, des passionnées !

 

 

Le « projet panda » a vu le jour l'été 2013, suite à la rencontre de deux femmes soigneurs animaliers désirant contribuer à la préservation de la biodiversité d'une manière générale et partageant une passion commune pour l'espèce « panda roux » en particulier.

Professionnelles du monde animalier, elles sont sensibilisées depuis longtemps à la disparition de certaines espèces. De par leur métier, elles contribuent déjà à la sauvegarde d'un certain nombre d'entre elles. Mais elles souhaitaient s'investir encore plus, de leur manière, à leur niveau.

Après quelques mails échangés, elles se sont rencontrées en septembre 2013 et le projet CPPR a commencé à prendre vie.

 

Le bureau de l'association est aujourd'hui composé de cinq membres, dont voici quelques informations.

 

 

Hélène ALLAIRE, présidente du CPPR.

 

Comme vous pouvez le deviner, je me passionne pour la nature depuis mon plus jeune âge. Dès l’enfance, je savais que je m’occuperai d’animaux, une passion dévorante qui devint mon métier. Je suis passée par une formation agricole, plus précisément dans l’élevage équin et bovin. Après l’obtention de mon BAC PRO, le plus merveilleux des hasards m’a conduite à Paris, où j’ai trouvé un poste de soigneuse animalière au sein de la Ménagerie du jardin des Plantes.

Pendant mes années passées dans ce petit parc appartenant au Muséum National d'Histoire Naturelle, je me suis occupée entre autres du couple de pandas roux et de leurs nombreux petits. Une nouvelle passion est née autour de cette espèce. Souhaitant en faire un peu plus pour la conservation, je me suis donc tout naturellement tournée vers ces animaux méconnus, et la suite… vous la connaissez !

Aujourd’hui mutée au Parc Zoologique de Paris, je n’ai plus l’occasion de m’occuper au quotidien de cet attachant animal. Mais par le biais du CPPR, j’espère contribuer avec vous à sa préservation dans son milieu naturel.

 

Anne-Gwénaël PERIO, vice-présidente du CPPR.

 

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours voulu contribuer à la sauvegarde de la faune qui nous entoure. D'abord attirée par le métier de vétérinaire, j'ai finalement suivi des études de biologie et obtenu ma maîtrise de biologie des populations et des écosystèmes en 2002.

C'est cette même année que j'ai découvert le métier de soigneur animalier en parc zoologique, métier qui est devenu pour moi une véritable vocation, car il me permet d'agir directement sur le bien-être d'animaux menacés, pour la plupart. Je travaille ainsi au parc zoologique de Clères, en Seine Maritime, depuis 2004.

Mais je désirais m'engager plus avant dans la préservation de la biodiversité, apporter une contribution plus importante. Alors quand j'ai entendu Hélène parler de son désir de faire quelque chose pour les pandas roux, espèce que j'apprécie tout particulièrement, je n'ai pas hésité ! Et le CPPR est né.

 

Betty KNOPF, trésorière du CPPR.

 

Depuis toujours je vis pour les animaux ! Principalement attirée par les oiseaux et les carnivores (exotiques et locaux) j’étais déterminée à travailler dans le milieu animalier. Après le bac S, j’ai passé un BTS agricole qui m’a beaucoup appris sur les techniques d’élevages. Mais ma passion pour les animaux sauvages était trop forte pour que je reste avec les animaux domestiques.

J’ai donc suivi la formation de soigneur animalier de Vendôme et je suis arrivée à Paris, dans l’ancien Zoo de Vincennes, en 2003. Puis en 2005 j’ai intégré la Ménagerie du Jardin des Plantes et là, ho merveille, des pandas roux !! Si beaux, si intéressants, si uniques dans le règne animal et surtout si en danger !

Quand Hélène et Anne-Gwénaël m’ont demandé si je voulais être des leurs pour gérer l’association de conservation des pandas roux, j’ai immédiatement été séduite par l’idée. J’ai donc rejoint l’équipe en tant que trésorière.

 

Alexis LE GAC, secrétaire du CPPR.

 

Depuis mon enfance, impossible pour moi de passer à côté d'un parc zoologique sans le visiter ! Le fait de pouvoir apporter un bien-être au quotidien à ces animaux sauvages en captivité est très vite devenu un rêve ! Après le collège je me suis tourné vers un BEP Agricole puis un Bac Pro « Services en Milieu Rural ». Bien que ce Bac Pro était tourné plutôt vers le service aux personnes, il m'a permis de réaliser 2 mois de stage en aquarium et 4 mois au Parc « Le Pal » en Auvergne.

Après cela que j'ai voulu accéder aux formations de soigneur animalier, mais sans succès... Impossible pour moi de rester un an à faire autre chose que ce métier... je me suis donc tout de suite lancé à la recherche d'un poste de soigneur ! Et la chance m'a souri en 2007 au Parc Zoologique et Botanique de Mulhouse, notamment grâce à mes connaissances en matière de conservation. Depuis cette date, je travaille beaucoup avec les primates mais aussi les carnivores.

Et étant séduit par le projet du CPPR, lorsque Anne-Gwénaël m'a proposé d'intégrer le bureau, comment refuser ? Une belle occasion de pouvoir contribuer à la protection d'une espèce directement !

 

Fanny AUTIN, secrétaire adjointe du CPPR.